L'usage du storytelling en e-learning

Olivier Chemin

Co-fondateur d'ELEARNIS

Vous vous êtes déjà demandé pourquoi les auditeurs des conférences TED sont systématiquement happés par les discours des intervenants ou pourquoi vos apprenants retiennent mieux certaines publicités que certaines notions abordées au cours de certaines formations ? La réponse dans cet article !

L'usage du storytelling en e-learning

Le storytelling, ou l'art de raconter des histoires

Si les modules de formation en digital learning sont par nature voués à être dynamiques et interactifs, garder l'intérêt de l'apprenant tout au long de l'apprentissage reste un véritable défi. Ainsi, il est nécessaire d'employer les outils adaptés pour optimiser la rétention d'information. Parmi ces méthodes, le storytelling est l'une des plus efficaces.

Le storytelling peut être défini comme "l'art de bien raconter des histoires", afin de transmettre une idée ou un concept. L'intérêt principal du storytelling est de susciter l'apparition d'émotions chez le récepteur du message. Si l'usage du storytelling a connu un essor fulgurant et s'est démocratisé grâce à la publicité, l'éducation par la narration est une méthode quasi-ancestrale.

Le storytelling est un moyen de donner vie aux notions, de les contextualiser, garantissant à l'apprenant une assimilation plus rapide et durable. Ceci permet donc de traiter et de rendre accessible des thématiques parfois complexes. En effet, plus le sujet traité est compliqué, plus le storytelling s'avère être une méthode efficace.

Susciter des émotions : la réussite du storytelling ?

Tout le monde aime les histoires, et une bonne histoire suscite des émotions. Les émotions facilitent la mémorisation grâce à la secrétion d'hormones spécifiques dans le cerveau, l'organe de l'apprentissage.

Grâce à la trame narrative générée via le storytelling, les aires du cerveau sont plus nombreuses à être sollicitées que lorsque l'apprenant est confronté à une simple présentation (tels que le cortex préfrontal, le cortex sensoriel et le cortex moteur, en plus des aires du langage et de la compréhension).

Plus les émotions suscitées sont fortes et plus le cerveau en garde une grande mémoire grâce à la sécrétion de sérotonine et de dopamine qui font office de neurotransmetteurs.

L'usage du storytelling selon Elearnis

Depuis sa création, Elearnis utilise fréquemment le storytelling lors de la création de ses modules de formation, toujours en étroite collaboration avec ses clients et quelque soit le profil de ces derniers (secteur d'activité, taille de l'entreprise) ou le thème abordé dans la formation.

Pour compléter et optimiser les effets du storytelling, Elearnis fait régulièrement appel au principe de gamification : les modules sont alors structurés et rythmés par de véritables mises en situation qui permettent de favoriser la transmission des connaissances.

Découvrez comment le storytelling peut transformer vos solutions digitales !

Contactez-nous